Maserati GranTurismo S

Majestueuse

Le concept de la Maserati Granturismo est à mi-chemin entre une berline de luxe et une Supercar.

Animée par le noble V8 4,2 litres tipo F136 assemblé à Maranello, dérivé du moteur de la 360 Modena, La Granturismo peut se targuer de posséder une des plus belles sonorités de l’histoire de l’automobile, en plus de posséder une ligne néo-rétro inimitable.

Le manque d’efficacité de sa boîte automatique, son châssis typé trop confort, ainsi que son poids en charge de presque 2 tonnes ont été des critiques récurrentes émises par les conducteurs les plus en quête de sportivité, jugeant que ces éléments ne permettaient pas au 405ch du V8 de s’exprimer pleinement.

Le modèle proposé est une Granturismo S, déclinaison « sport » de la Granturismo 4,2 litres. Cette dernière bénéficie d’une augmentation de cylindrée, passant à 4,7 litres, accompagnée d’un gain de puissance de 35ch passant à 440ch. Elle peut également compter sur une boîte séquentielle robotisée, bien plus efficiente, ainsi qu’un châssis raffermi.

En mode confort, l’auto reprend quasiment trait pour trait le caractère convenu de la version 4,2 litres, permettant au conducteur ainsi qu’à ses trois passagers de profiter d’un confort et d’une qualité d’intérieur particulièrement soignée.

C’est une fois le bouton « Sport » actionné que le caractère rageur de la bête se révèle. Laissant rugir inlassablement les 440ch du V8. A l’aise sur longue distance comme sur des tracés plus sinueux, la Maserati Granturismo Sport fait oublier les griefs faits à la version 4,2 litres. Douée d’une véritable polyvalence et d’un caractère bien plus affirmé, elle jongle à la perfection entre calme et sportivité.

Dotée d’une peinture noire, accompagnée d’un intérieur noir et de jantes anthracites, la voiture dispose d’une configuration sobre et élégante. Equipée de sièges chauffants à mémoire de forme, d’un GPS ainsi que des radars avant et arrières, l’exemplaire de 2009 a toujours été entretenu chez Maserati. Elle a bénéficié d’un entretien récent chez Maserati au cours duquel elle a subi un changement de l’embrayage de sa boîte robotisée, elle comptabilise 53000 kilomètres et dispose quatre pneus neufs.

Son état intérieur comme extérieur est impeccable et son charme transalpin proposera à son acquéreur, des sensations que l’on ne retrouve nulle-part ailleurs.

59 900 € TTC