Austin Healey BT7

Un charme inimitable

La marque Austin-Healey est née en 1952, de la rencontre entre Donald Healey, ingénieur et pilote passé par la direction technique de Triumph et de Leonard Lord, alors directeur de la division Austin dans la BMC (Bristish Motor Corporation). La collaboration entre les deux hommes se devait d’être rapidement fructueuse, car délimitée par une date butoir fixée à 20 années et pas une de plus.

Un premier prototype nommé Austin Healey 100 verra donc très tôt le jour. Présenté à Londres en 1952, il fera partie des modèles les plus plébiscités du salon. Conçu principalement pour le marché américain, le modèle 100 marquera les esprits au lac salé de Bonneville après avoir pulvérisé le record de sa catégorie, atteignant les 228km/h (anciennement détenu par une TR2 avec 221km/h). L’année suivante une 100 suralimentée par un compresseur développant 224 chevaux atteindra les 307km/h.

Initialement dotées de 4 cylindres, les Austin Healey vont subir leur principale évolution en 1959, avec l’apparition du modèle BT7. Celui-ci dispose pour la première fois de freins à disque à l’avant en replacement des tambours archaïques, d’une augmentation de sa cylindrée proposant à présent un 6 cylindres en ligne de 2.9 litres (d’où il tient sa dénomination 3000) et bénéficie également de deux (symboliques) places arrière.

L’apparition du 6 en ligne permet à la nouvelle 3000 de proposer une excellente souplesse, avec de belles reprises à bas régime, ainsi qu’une capacité à monter dans les tours sans s’essouffler, avec en prime une sonorité mélodieuse.

Le modèle proposé est une Austin Healey 3000 BT7 MK I de 1961 délivrée dans un sublime « Colorado Red ». Equipée de deux carburateurs SU, la voiture développe 124 chevaux et affiche un très bon état mécanique. Elle dispose de jantes à 72 rayons, ainsi que d’une capote et d’un couvre-tonneau récent. Scrupuleusement entretenue par des spécialistes des véhicules de collection, son circuit d’essence a été changé récemment et son démarreur est neuf.

Par ailleurs, le roadster a passé son contrôle technique en septembre, effectué une vidange il y a un mois et dispose de 4 pneus Michelin ayant parcouru 300 kilomètres. Un grand nombre de factures témoignent de la rigueur de son suivi. L’auto présente un très bon état, aussi bien au niveau de la peinture et de la carrosserie qu’au niveau de l’habitacle. C’est un exemplaire remarquablement conservé représente une excellente opportunité d’acquérir un des roadsters anglais les plus séduisants.

L’équipe commerciale de Cars-Up vous accueille sur rendez-vous.
Garantie possible 3 mois / 6 mois /12 mois ou 24 mois sur demande.
Visite virtuelle et physique / livraison à domicile possible.
Nous contacter: Tel: 06.19.30.57.93 – Mail: vincent.feignon@cars-up.fr

52 500 € TTC