Aston Martin DB9

Le véhicule a été vendu le 20/04/2022

Cure de jouvence pour un monument de l’automobile

 

Résumé historique du modèle

Une ligne reconnaissable entre mille, un V12 symphonique et un caractère affirmé, la DB9 compte sans conteste parmi les voitures les plus séduisantes du 21ième siècle.

En 2011 et après 7 années de production couronnées de succès, la firme de Gaydon a estimé que le moment était venu d’offrir une mise à jour à son modèle phare. Sa ligne sculpturale reste fort heureusement inchangée, mais ses boucliers avant et arrière ont été retravaillés, à l’instar de sa calandre et de ses prises d’air latérales. Ces modifications discrètes donnent un coup de jeune bien senti à cette œuvre d’art, sans pour autant la dénaturer.

Dans l’habitacle, les matériaux cossus et raffinés demeurent et seule une commande Bluetooth compte parmi les nouveautés. L’ambiance intérieure est donc modernisée subtilement mais ne perd rien de sa chaleur si particulière.

Mécaniquement, le fabuleux V12 6.0 litres de 477 chevaux est reconduit et office à présent avec une boîte automatique Touchtronic 2 à 6 rapports légèrement améliorée. C’est au niveau du châssis que le plus gros du changement opère. Un système d’amortissement adaptatif prend place et permet au coupé de mieux filtrer les irrégularités de la route et de bénéficier d’un confort en nette progression.

Singularité de l’exemplaire

Le modèle proposé est une Aston Martin DB9 Coupé de 2011, délivrée dans un superbe coloris « Meteorite Silver » issu de la collection Q Exclusive couplé à des jantes polychrome de 20 pouces. Son habitacle est recouvert de cuir d’excellente facture, également issu de la collection Q Exclusive. Les éléments de cuir se déclinent en deux couleurs « Obsidian Black » et « Falcon Grey », proposant une ambiance bi-ton des plus raffinées. Le tableau de bord étant une faiblesse connue de la DB9, celui-ci a été refait à neuf dans les ateliers Aston Martin et affiche à présent un état impeccable.

Entretenue avec un soin particulier, la voiture a été suivie exclusivement par les ateliers Aston Martin, principalement dans l’atelier de Bruxelles reconnu en Europe le savoir-faire et l’expertise de ses mécaniciens.

Le modèle comptabilise seulement 28 000 kilomètres, son carnet d’entretien est tamponné et elle ne compte aucun frais à prévoir à court ou moyen terme. Par ailleurs, sa carrosserie affiche un état irréprochable, au même titre que sa santé mécanique.

Restylée avec justesse, cette DB9 coupé jouit d’une plastique à tomber par terre accentuée par un coloris sobre et élégant issu de la collection Q Exclusive. Une chose est certaine, la ligne de cette sublime James Bond girl n’a d’égale que la mélodie de son V12. Nous défions quiconque de ne pas succomber.